Seattle est au rock n'roll ce que Bethléem est au christianisme.
Spin Magazine (1992)

On a besoin qu'il arrive à nouveau quelque chose comme ça - pour changer la face de la musique. Tout de suite!
Mike Inez (Alice In Chains)

26/03/2011

Soundgarden : Led Zeppelin moderne???


J'peux vous dire un truc??? ... Soundgarden c'est mon péché mignon... Ok ok, Pearl Jam c'est énorme et franchement si vous me demandiez lequel des deux a ma préférence, je saurais pas le dire moi même. Mais chez Soundgarden y'a une telle puissance!!! Dieu sait s'il en est sorti depuis, chez les stoners métalleux, des riffs de la mort à en faire perdre son dentier à ta grand mère... Mais la différence avec Soundgarden, c'est que la puissance n'est pas seulement dans le son en lui même, mais dans ce que ça dégage, quelque chose de quasi spirituel, de quasi mystique. Tenez : un morceau comme Nothing To Say par exemple : son énorme, riff surpuissant, hyper lent, monolythique... Et cette voix. Holy Fuck!!! Sortie du tréfond du néant... Si on voulait donner une bande son pour représenter au mieux ce que serait Dieu, la vacuité, l'Eternel, l'Absolu, pas de doute pour moi ce serait du Soundgarden... Comme un truc que t'as l'impression que c'est tellement gigantesque, un truc tellement infiniment grand que ça fait te rendre compte de ton infinie petitesse. Soundgarden c'est en soi une expérience chamanique, aussi lourd que les tables de la Loi (c'était de la caillasse bordel), aussi perçant que le trident de Shiva, aussi destructeur que le regard de Padmashambava... Voyez ce que j'veux dire ou bien? Soundgarden, c'est l'au delà de la Puissance, un truc pas descriptible. Quelque chose d'à peine imaginable. Démentiel. Transcendant. Quand Jack Endino parle de l'enregistrement du single Hunted Down / Nothing To Say dans Hype, il n'en revient pas lui même, et pour cause!!! On touche à la folie pure... Un grand nombre des premiers morceaux du groupe ont ce feeling extraordinaire. Beyond The Wheel, Hunted Down, Entering, Flower, et tant d'autres. Bon, on va s'arrêter là, mais regardez le petit dernier, Black Rain : c'est totalement du même acabit, et je dois vous avouer que la vidéo de ce single, ben c'est bien trouvé : ça correspond vraiment à ce que dégage le morceau...

video

Un autre groupe qui est capable de jouer sur ce terrain de l'expérience mystique, ben c'est Led Zeppelin... Bordel, écoutez moi Houses Of The Holy (en même temps il porte bien son nom cet album là!!!). Moi perso ça me fait tripper grave... Et c'est d'ailleurs marrant parce que Soundgarden a souvent été prit à ses débuts, et même après, comme un suiveur de Led Zep...

Matt Vaughan (manager de Gruntruck) : J'étais chez un pote dans Capitol Hill, et il s'était mit ce disque, Screaming Life. J'ai écouté ça pendant 30 minutes, en me disant que c'était le meilleur bootleg de Led Zep que j'avais jamais entendu - j'avais pas idée que c'était un groupe de Seattle. Puis on est allé les voir - c'était frénétique. Ils étaient sans conteste le groupe le plus heavy à Seattle.

Jeff Gilbert (journaliste pour Guitar Part et The Rocket et employé de Sub Pop) : J'ai vu Soundgarden sur scène 50, 60 fois peut être, et il y avait des soirs ou ce n'était pas juste un simple concert - c'était une expérience biblique. Quand tu sors de ça et que tout ton corps bourdonne... C'était ça la première fois que je les ai vu. J'ai pensé : Bordel de Dieu, comment ces 4 gars arrivent à avoir un son pareil? C'était comme une nouvelle version de Led Zeppelin. Juste ce son insensé, surpuissant. Mais ils faisaient quelque chose de si différent, sombre par ailleurs - mais pas diabolique (rires)

Stu Hallerman (ingénieur du son de Soundgarden et proprio des studios Avast) : Kim n'aimait pas les groupes comme Led Zeppelin, et Hiro n'aimait vraiment pas tout ce qui venait du rock quand il était ado. Tout le monde à cette époque disait : "Oh, ça fait pas de doute que ces gars copient à fond Led Zep", mais quelle que soit la ressemblance, c'était naturel - c'était juste la façon dont ils utilisaient leurs guitares et hurlaient. C'était une coïncidence plus que tout autre chose. Je pense qu'on a tous aimé Led Zep à un moment donné, mais ce n'était pas une influence directe pour eux.

Rod Moody (chanteur de Deranged Diction et Swallow) : J'avais vu un des tout premiers shows de Soundgarden. Chris Cornell a souvent dit que Led Zeppelin n'avait pas d'effets sur lui, mais ils avaient joué ce soir là 3 morceaux de Led Zep coup sur coup.

John Leighton Beezer (leader des Thrown Ups) : Ils ont sorti ce morceau, Incessant Mace, qui était plus ou moins du copié collé de Dazed and Confused de Led Zeppelin. Et pas seulement un peu. Mais j'étais sur le cul : c'était un morceau de 12 minutes, heavier than shit - "Led Zep ne joue pas dans les petits clubs (rires). Putain de Dieu, c'est un plagiat, mais... qu'est ce qu'ils sont bons!!!"

Scotty Crane (propriétaire des studios SoundHouse) : Quand j'écoute les premiers enregistrements de Soundgarden, je suis encore plein d'admiration. Quel groupe extraordinaire. J'étais tellement blasé de Led Zeppelin parce que je les avais entendu tellement de fois à la radio. Mais quand je réécoute Led Zep, même sans y avoir touché pendant 5 ans, j'ai toujours la même réaction : "Oh mon Dieu!, c'est vraiment un groupe extraordinaire". Comme un miracle : il y avait une alchimie entre ces 4 là. Et quand je pense à certains morceaux de Soundgarden, j'ai le même sentiment. Le tout est plus grand que la somme des parties...



Beyond The Wheel live. Titanesque!!! Nothing To Say en écoute dans la playlist Grooveshark

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire