Seattle est au rock n'roll ce que Bethléem est au christianisme.
Spin Magazine (1992)

On a besoin qu'il arrive à nouveau quelque chose comme ça - pour changer la face de la musique. Tout de suite!
Mike Inez (Alice In Chains)

26/02/2011

La vie entre Kyuss et Queens Of The Stone Age : Josh Homme chez les Screaming Trees

1995 : l'ultra culte Kyuss se brule les ailes après 4 albums phénoménaux. Josh Homme décide de quitter son désert natal pour d'autres horizons. Allez savoir pourquoi, c'est Seattle qu'il choisit!!!

Josh Homme : Je suis allé au seul endroit ou je savais que la musique était morte – Seattle. Le grunge était finit, et si un semblant de bon groupe ou d'une quelconque scène pointait son nez, là bas ils étaient morts d'avance. A Seattle à l'époque, ils essayaient de tout détruire, ils détestaient tout. Pour moi c'était parfait. J'y allais dans le but de ne pas jouer la moindre musique. J'essayais de me séparer de ma maison de disque, Elektra. J'avais ce plan de leur demander une avance de fric ridicule pour enregistrer quelques démos, en pensant qu'en les écoutant, ils me considéreraient comme perdu, et me ficheraient la paix. Mais ils n'en ont rien fait! Et ils m'ont filé le fric! J'ai pensé, ok, je vais chanter, ça me fera peut être démarrer. Et ça l'a fait!

J'ai fini chez les Screaming Trees comme second guitariste. Mais c'était juste pour une tournée. Je leur ai d'abord dit que je ferais le Lollapalooza avec eux, et qu'ensuite je rentrerais chez moi pour reprendre mes études (il n'a que 23 ans à l'époque). Mais, sur la route du Lollapalooza, quelque part au Nouveau Mexique, quelque chose s'est révélé en moi. Qu'est ce que j'allais foutre à refaire des études? Qu'est ce que j'en avais à foutre qu'il y ait pléthore de groupes, qu'est ce que j'en avais à foutre si personne n'aimait ma musique? C'est ce que je déteste dans le punk rock, quand on commence à anticiper ce que les gens vont penser de vous. J'ai laché cette attitude pourrie et j'ai décidé de continuer la musique. C'était ma période « aventurier » (rires). Ma période « kung fu ».

Josh passera une année dans le giron des Trees, bâtissant une solide amitié avec Mark Lanegan, ainsi qu'avec nombre de musiciens de la scène de Seattle. Au passage, il apporte une certaine fraicheur à un groupe miné par les querelles, mais paradoxalement au zénith de sa gloire.

Van Conner (bassiste des Screaming Trees) : Josh était vraiment un gars super en tournée, et un très très bon ami. Avec lui tout était tellement plus fun. On voulait avoir un second guitariste - il était étudiant, donc on lui avait causé deux mots pour qu'il nous accompagne au Lollapalooza. Ça déchirait vraiment de les voir, lui et Lee, jouer ensemble - j'espère que j'ai des bandes des concerts, parce que, au milieu de la tournée, tout d'un coup ça a fait tilt entre eux deux. Ils ont commencé à faire des impros de tarés ensemble pendant les concerts. La venue de Josh a définitivement été un temps fort de la dernière partie de vie des Trees - il nous a donné une énergie nouvelle. J'espérais qu'on puisse enregistrer un album avec lui, mais ça a tombé à l'eau. On allait faire une seconde tournée, mais les histoires de drogues et d'alcools ont finit par détruire ce qu'il restait du groupe...

Le passage de Josh Homme dans le NorthWest annonce la suite d'une longue collaboration avec la scène de Seattle. La génèse de QOTSA voit le petit coup de pouce de Matt Cameron et Van Conner, alors que le concept des Desert Sessions accueillera Ben Shepherd, Dave Grohl ou Mark Lanegan, et servira de prélude au chef d'oeuvre des Queens : Songs For The Deaf. En vidéo, Witness en live avec Josh... Et Green Machine par Kyuss, parce que j'aime trop ce groupe!!!


video

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire